2 novembre - 19:00 - Théâtre du cuivre

LA PROFESSION DU PÈRE

Jean-Pierre Améris

France | V.O. française | 2020 | 105 min | Fiction

Émile, 12 ans, vit dans une ville de province dans les années 1960, aux côtés de sa mère et de son père. Ce dernier est un héros pour le garçon. Il a été tour à tour chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Église pentecôtiste et conseiller personnel du général de Gaulle. Et ce père lui confiera des missions dangereuses pour sauver l’Algérie, comme tuer le général.

Distribution
Réalisation Jean-Pierre Améris
Musique Quentin Sirjacq
Photographie Pierre Milon
Scénario Jean-Pierre Améris
Interprétation Benoît Poelvoorde, Audrey Dana, Jules Lefebvre, Tom Levy, Nicolas Bridet
Production BELGA PRODUCTION, CURIOSA FILMS, FRANCE 3 CINÉMA
Distribution Axia Films

Biographie

Jean-Pierre Améris

Diplômé de l’Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC) de Paris, Jean-Pierre Améris retourne dans sa ville natale, Lyon, pour y réaliser en 1987 trois courts métrages, dont Intérim, qui lui vaudra l’année suivante le Grand prix du festival de Clermont-Ferrand. C’est en 1992 qu’il met en scène son premier long métrage, Le Bateau de mariage, l’histoire d’un instituteur sous l’Occupation. Le film est sélectionné dans plusieurs festivals internationaux et obtient, entre autres, le Prix de la jeunesse au Festival de Tübingen.

Jean-Pierre Améris alterne ensuite entre fictions et documentaires, avant de livrer Les aveux de l’innocent, primé plusieurs fois au Festival de Cannes en 1996 : Prix de la semaine de la critique, Prix de la jeunesse et Grand rail d’or. Deux ans plus tard, Maud Forget et Robinson Stévenin sont les interprètes principaux de Mauvaises fréquentations, Prix de la mise en scène au Festival de San Sebastian.