4 novembre - 19:00 - Théâtre du cuivre

THE POWER OF THE DOG

Jane Campion

Nouvelle-Zélande/Australie | V.O. anglaise | ST français | 2021 | 128 min | DCP | couleur | Fiction

Un éleveur inspire la peur et la crainte à ceux qui l'entourent. Lorsque son frère ramène à la maison une nouvelle épouse et son fils, Phil les tourmente jusqu'à ce qu'il se retrouve exposé à la possibilité de l'amour.

Distribution
Réalisation Jane Campion
Musique Jonny Greenwood
Photographie Ari Wegner
Scénario Jane Campion
Interprétation Keith Carradine, Frances Conroy, Benedict Cumberbatch, Kirsten Dunst, Genevieve Lemon, Thomasin McKenzie, Jesse Plemons, Kodi Smit-McPhee
Production A See-Saw Films, Bad Girl Creek and Max Films production, in association with Brightstar, The New Zealand Film Commission, Cross City Films and BBC Film
Distribution Netflix

Biographie

Jane Campion

Jane Campion se distingue dès ses débuts; avec son premier court métrage, Peel (1982), elle remporte le Prix de la spécialité au Festival de Cannes. Ses courts métrages suivants seront tous primés. Son premier long, Sweetie, écrit et réalisé en 1989, lui vaut une nouvelle citation au Festival de Cannes. C’est toutefois avec son second opus, An Angel At My Table (Prix Spécial du Jury à Venise en 1990), que la réalisatrice acquiert une véritable notoriété. En 1992, avec La Leçon de piano, elle devient la première réalisatrice à décrocher la Palme d’Or. Plus de trente prix internationaux - dont le César du Meilleur film étranger - complètent le palmarès de cette oeuvre. Depuis, la cinéaste multiplie les réalisations et, en 2014, c’est à titre de Présidente du jury qu’elle est de retour sur la Croisette, première femme réalisatrice à occuper ce poste. Son dernier long métrage, The Power Of The Dog, lui a permis de remporter le Lion d’argent de la meilleure réalisation à la Mostra de Venise en septembre dernier.