Hôtel La Louisiane

Voir la pièce jointe

Le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue est fier d’annoncer la présentation du film Hôtel La Louisiane, premier long métrage documentaire de Michel La Veaux. Présenté en première mondiale, le film sera projeté le dimanche 1er novembre en après-midi.

Éminent directeur photo (Le démantèlementLe Vendeur de Sébastien Pilote, Pour l’amour de Dieu de Micheline Lanctôt, IqaluitDécharge, Ce qu’il faut pour vivre de Benoît Pilon) ayant remporté plusieurs prix, Michel La Veaux s’attaque à un sujet qu’il connait bien pour la réalisation de son premier long métrage documentaire. Depuis plus de dix-sept ans, La Veaux fréquente cet hôtel de Paris lors de ses séjours. Il y connait tous les recoins et entretient une relation d’amitié avec la gérante, Monica, qui lui a permis l’accès à la chambre numéro 10 où des personnes de renommées mondiales ont déjà séjourné.

« C’est un film étonnant qui nous permet de connaitre un lieu mythique. Un lieu qui respire l’amour des arts et des cultures », souligne le président du Festival, Jacques Matte. La Veaux a conçu ce film comme une intimité révélée. Il partage les divers événements qui ont pris place dans ce lieu qui se veut un oasis. La réflexion de La Veaux s’entrecroise avec celles du passé et du présent. Il expose les histoires des visiteurs qui sont venus dans cet endroit pour créer leur art. Présenté en première mondiale, Hôtel La Louisiane surprendra les festivaliers par les nombreuses péripéties et histoires vécues dans cette chambre d’hôtel de Paris.

 

Synopsis

Il y a une quinzaine d’années, lors d’un passage à Paris, Michel La Veaux se voit contraint, par hasard, de passer une nuit à La Louisiane. Dès cette première nuit, il a le net sentiment d’être « arrivé » quelque part, c’est-à-dire dans un lieu qui est plus qu’un simple hôtel de passage, un lieu où il se sent bien comme rarement il ne l’a été, un lieu ayant accueilli les grands noms d’hier et d’aujourd’hui.

Jean-Paul Sartre s’y est réfugié pour fuir l’appartement trop froid de sa mère, quand les rations de charbon étaient devenues trop sévères. Simone de Beauvoir y a écrit son œuvre majeure Le Deuxième Sexe. C’est également cet hôtel que Juliette Gréco et le jazzman Miles Davis ont vécu leur histoire d’amour. Mais La Louisiane n’accueille pas seulement des fantômes du passé; elle demeure un lieu de prédilection pour beaucoup de créateurs contemporains encore bien vivants (Olivier Py, Quentin Tarantino, Robert Lepage).

 

Distribué par K-Film Amérique, Hôtel La Louisiane sortira en salle le 25 décembre 2015.

Pour visionner la bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=n1LNaxjtcho

Récemment

Appel à projets – Place aux séries web !

15 juin 2021

Les gagnant.es recevront une bourse de 2 000$, en plus de présenter leur série lors du 40e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.

Lire la nouvelle

La période de soumission de films est ouverte pour le 40e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue

4 mars 2021

Le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue ouvre sa période de soumission de film cette édition exceptionnelle du 40e Festival.

Lire la nouvelle

Le 39e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue : Pari gagné!

17 novembre 2020

Déjà quelques jours se sont écoulés depuis que s’est clôt le 39e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue. Cette année, les festivaliers, bénévoles, membres de l’équipe et partenaires ont fait preuve d’une belle capacité d’adaptation et de créativité pour nous permettre de vivre ce Festival qui était à la fois différent et merveilleusement joyeux. Nous nous remémorons les bons coups de cette année.

Lire la nouvelle