Regard sur le Festival, Jour 4

JOUR 4

MARDI, 1er NOVEMBRE 2016

 

IL FAIT DES FILMS POUR VENIR EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

« Je suis content d’être avec vous ce soir. Ça faisait longtemps que je n’étais pas venu. J’avais hâte », a souligné le réalisateur Robin Aubert mardi soir avant la projection en première mondiale de son plus récent long métrage TUKTUQ. « Jacques Matte [président du Festival] tantôt m’a demandé : Comment ça se fait que le FNC [Festival du nouveau cinéman’a pas pris ton film? En fait, je ne l’ai pas présenté au FNC. Je ne l’ai déposé nulle part; je voulais venir ici. J’aime le Festival. J’aime les gens. J’ai des chums ici », a confié Robin Aubert sous les applaudissements de la salle. Il faut donc ajouter son nom à la liste des fameux réalisateurs qui font des films pour venir en Abitibi-Témiscamingue.

 

 

CHANGEMENT DE REGISTRE AVEC LE CYCLOTRON

Mardi après-midi, en présence de l’acteur Olivier Barrette, on projetait au Théâtre du cuivre LE CYCLOTRON. Un long métrage de science-fiction que même des amateurs de films d’auteur ont pu apprécier. C’est le cas de Jeanne Dallaire : « J’ai beaucoup aimé, même si ce n’est pas mon genre de film habituellement. C’est un genre qu’on voit rarement au Festival. Il y a beaucoup de recherche, un bon travail de reconstitution avec, entre autres, les costumes. C’est crédible et c’est bien joué. »

 

 

 

UN HABITUÉ QUI NE LAISSE PERSONNE INDIFFÉRENT

Le réalisateur François Jaros était présent au Festival pour une 3e année consécutive. Après TOUTES DES CONNES (qui avait remporté un prix en 2014) et son court métrage de l’an passé MAURICE, cette fois-ci, sa fiction a pour titre OH WHAT A WONDERFUL FEELING. Et encore une fois, son film est destiné à susciter des réactions de toutes parts pendant des jours.

 

Texte: Alain Aylwin, La Dépêche

Photo: Louis Jalbert

Récemment

© Louis Jalbert 2019

Une édition électrisante

4 novembre 2019

Le 31 octobre avait lieu la cérémonie de clôture du 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.

Lire la nouvelle
© Louis Jalbert 2019

L’ATMOSPHÈRE DU FESTIVAL AU JOUR LE JOUR – JOUR 6 – JEUDI 31 OCTOBRE 2019

31 octobre 2019

Alain Aylwin, président et éditeur de la Dépêche, nous raconte le 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue à l'écran, sur scène et en coulisses...

Lire la nouvelle
© Louis Jalbert 2019

L’ATMOSPHÈRE DU FESTIVAL AU JOUR LE JOUR – JOUR 5 – MERCREDI 30 OCTOBRE 2019

30 octobre 2019

Alain Aylwin, président et éditeur de la Dépêche, nous raconte le 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue à l'écran, sur scène et en coulisses...

Lire la nouvelle