Regard sur le Festival, Jour 4

JOUR 4

MARDI, 1er NOVEMBRE 2016

 

IL FAIT DES FILMS POUR VENIR EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

« Je suis content d’être avec vous ce soir. Ça faisait longtemps que je n’étais pas venu. J’avais hâte », a souligné le réalisateur Robin Aubert mardi soir avant la projection en première mondiale de son plus récent long métrage TUKTUQ. « Jacques Matte [président du Festival] tantôt m’a demandé : Comment ça se fait que le FNC [Festival du nouveau cinéman’a pas pris ton film? En fait, je ne l’ai pas présenté au FNC. Je ne l’ai déposé nulle part; je voulais venir ici. J’aime le Festival. J’aime les gens. J’ai des chums ici », a confié Robin Aubert sous les applaudissements de la salle. Il faut donc ajouter son nom à la liste des fameux réalisateurs qui font des films pour venir en Abitibi-Témiscamingue.

 

 

CHANGEMENT DE REGISTRE AVEC LE CYCLOTRON

Mardi après-midi, en présence de l’acteur Olivier Barrette, on projetait au Théâtre du cuivre LE CYCLOTRON. Un long métrage de science-fiction que même des amateurs de films d’auteur ont pu apprécier. C’est le cas de Jeanne Dallaire : « J’ai beaucoup aimé, même si ce n’est pas mon genre de film habituellement. C’est un genre qu’on voit rarement au Festival. Il y a beaucoup de recherche, un bon travail de reconstitution avec, entre autres, les costumes. C’est crédible et c’est bien joué. »

 

 

 

UN HABITUÉ QUI NE LAISSE PERSONNE INDIFFÉRENT

Le réalisateur François Jaros était présent au Festival pour une 3e année consécutive. Après TOUTES DES CONNES (qui avait remporté un prix en 2014) et son court métrage de l’an passé MAURICE, cette fois-ci, sa fiction a pour titre OH WHAT A WONDERFUL FEELING. Et encore une fois, son film est destiné à susciter des réactions de toutes parts pendant des jours.

 

Texte: Alain Aylwin, La Dépêche

Photo: Louis Jalbert

Récemment

DÉVOILEMENT DE LA 39e PROGRAMMATION ET DE LA MISE EN VENTE DES BILLETS : Modification de date pour la vente des billets

1 octobre 2020

Suite à l’annonce du gouvernement lundi dernier qui positionnait notre région en zone jaune, nous avons été soulagés d’être situés dans un secteur qui nous permet de tenir notre Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue en salle cette année. Puisque la situation actuelle nous amène à jouer de créativité et d’adaptation, à suivre de près chaque jour les nouvelles mesures gouvernementales annoncées, les dates du lancement de la programmation et de la vente des billets ont été repoussées d’une semaine.

Lire la nouvelle

39e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue : Une année de fraternité et d’espoir

15 septembre 2020

C’est dans un contexte hors du commun que le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue est heureux de dévoiler les premiers éléments de sa 39e programmation. Il va sans dire que toutes les mesures sanitaires en vigueur seront respectées durant tout l’événement et que le public retrouvera les intentions premières de son organisation ; du cinéma de qualité, de grandes premières, des rencontres mémorables, un accueil chaleureux.

Lire la nouvelle
Crédit Photo : Émilie Dumais 2020

Premier passage du Musée ambulant en Abitibi-Témiscamingue

3 septembre 2020

Du 12 au 26 septembre prochain, le Musée ambulant sera de passage pour une première fois en Abitibi-Témiscamingue avec sa tournée Côté court!. Réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Québec et en collaboration avec le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, Côté court! propose aux familles et aux enfants de la région de découvrir des courts métrages d’animation d’ici et d’ailleurs tout en s’initiant à l’art du bruitage lors d’un atelier de création sonore collective en plein-air.

Lire la nouvelle