DÉRIVE séduit et bouscule : De jeunes talents se révèlent

Hier avait lieu la projection du film DÉRIVE du réalisateur québécois David Uloth qui a complètement charmé le public du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue avec une histoire dure et émouvante.

Le film met en vedette Mélissa Désormeaux-Poulin, Réal Bossé, Maeva Tremblay, Éléonore Loiselle et Emmanuel Schwartz. Le scénario est signé par Chloé Cinq-Mars.

André est mort dans des circonstances aussi subites que nébuleuses. Sa fille cadette refuse sa mort. Sa fille ainée se réfugie dans les bras d’un amant assez vieux pour être son père. Et sa femme s’efforce sans grand succès de devenir chef de famille. Toutes trois devront apprendre à surmonter cette épreuve ensemble ou se perdre à jamais.

Les spectateurs ont réservé un accueil chaleureux à l’équipe du film présente dans la salle, avec une longue ovation bien sentie. Outre la qualité de l’œuvre, le talent des deux jeunes actrices, Maeva Tremblay et Éléonore Loiselle, s’est révélé au grand plaisir du public de Rouyn-Noranda. Touché par leur performance, les spectateurs se sont empressés d’aller à la rencontre de l’équipe dès sa sortie de la salle. Les artistes, émus, sont restés époustouflés devant cette vague d’amour.

DÉRIVE, distribué par Axia Films, devrait sortir en salle à l’hiver 2019.