L’ATMOSPHÈRE DU FESTIVAL AU JOUR LE JOUR – JOUR 1 – SAMEDI, 26 OCTOBRE 2019

CIEL BLEU ET DOUCEUR AUTOMNALE AU RENDEZ-VOUS

C’est sous un ciel bleu et une température agréable de 10° Celsius que débute le Jour 1 de ce 38e Festival. « Je pense qu’on a frappé que quatre nuages », plaisante dans la salle de presse Jacques Matte, président du Festival, qui accompagnait en avion quelques invités.

 

Toujours attentionnés et sensibles, les trois fondateurs du Festival, Jacques Matte, Louis Dallaire et Guy Parent, ont décidé de dédier cette 38e édition à la mémoire de leurs amis et cinéastes Jean Beaudin et Jean-Claude Labrecque qui ont souvent été présents à l’événement. Qui sait? Peut-être qu’on doit cette magnifique journée à ces géants du cinéma québécois qui, de là-haut, ont voulu manifester leur présence par une dernière mise en scène!

RAYONNEMENT MÉDIATIQUE SOUS LE SIGNE DE L'HUMOUR

Dans le cadre du Festival, Ici Radio-Canada Première a diffusé exceptionnellement en direct du Bistro Paramount, l’émission Pouvez-vous répéter la question? animée par le Valdorien Pierre Brassard devant une salle comble.

Cette émission de radio sous forme d’un jeu questionnaire a permis de faire rayonner l’Abitibi-Témiscamingue d’un océan à l’autre. De plus, avec des questions portant, entre autres, sur la région, rarement aura-t-on réussi à mieux faire connaître la région et déboulonner certains mythes. Tout ça avec l’humour et le sens de la répartie de Pierre Brassard et de ses trois invités pour l’occasion qui ont été à la hauteur comme en fait foi leur pointage final à la fin de l’émission : Micheline Lanctôt (46 points), Marc-André Lussier (41 points), Félix B. Desfossés (35 points).

UNE MICHELINE LANCTÔT ÉMUE À LA SOIRÉE D'OUVERTURE

C’est une Micheline Lanctôt impressionnée, comme on l’a rarement vu, qui était sur scène pour présenter en première mondiale Une manière de vivre. Elle était entourée d’une importante délégation d’artisans ayant oeuvré à la réalisation de son film : les actrices Gabrielle Lazure et Rose-Marie Perreault; les acteurs Laurent Lucas et Pierre-Luc Lafontaine; la productrice déléguée Carole Montbelleau; et la distributrice de Maison 4:3 Chantale Pagé.

© Louis Jalbert 2019

Tourné, entre autres, à Radisson, Micheline Lanctôt a tenu à ce que les Cris présents dans la salle et qui ont participé à son film, viennent les rejoindre sur la scène du Théâtre du cuivre.

 

Laissant d’abord la parole à la productrice, Carole Montbelleau a souligné l’immense plaisir qu’ils avaient tous d’être là ce soir : « Micheline et moi, nous avons travaillé sur ce film depuis les cinq dernières années. De le voir aboutir, ici, en Abitibi-Témiscamingue, devant vous pour la première fois, c’est un immense réconfort. »

© Louis Jalbert 2019

Touchée que le Festival ait choisi son oeuvre comme film d’ouverture, Micheline Lanctôt a repris la parole tout juste avant la projection : « Un dernier petit mot. À date, nous avons reçu un accueil fabuleux. Tous mes acteurs et moi-même, nous sommes extrêmement heureux et privilégiés de faire l’ouverture du festival de l’Abitibi-Témiscamingue, international… Ce soir, c’est la 3e fois que je viens ici avec un film. À chaque fois, j’ai été reçue avec un enthousiasme, une hospitalité, une bonne humeur et une bienveillance extraordinaire. Eh… J’aimerais vous… souhaiter… Voyons! Suis-je émue? », a demandé une Micheline Lanctôt cherchant ses mots, sous les rires et les applaudissements réconfortants des spectateurs. « Voilà! Je le suis… Merci au Festival. Merci aux festivaliers; vous êtes nombreux ce soir. J’aimerais vous souhaiter, au nom de toute mon équipe, un bon visionnage. On se voit après la projection. »

© Louis Jalbert 2019

Comme l’équipe du film le souhaitait, immédiatement après la projection, de nombreux cinéphiles sont demeurés dans le foyer du Théâtre du cuivre pour échanger avec les artisans du long métrage, mais aussi entre spectateurs, car le moins qu’on puisse dire, c’est que le film de Micheline Lanctôt pose des questions philosophiques fondamentales qui nous touchent tous.

© Louis Jalbert 2019

Récemment

© Louis Jalbert 2019

Une édition électrisante

4 novembre 2019

Le 31 octobre avait lieu la cérémonie de clôture du 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.

Lire la nouvelle
© Louis Jalbert 2019

L’ATMOSPHÈRE DU FESTIVAL AU JOUR LE JOUR – JOUR 6 – JEUDI 31 OCTOBRE 2019

31 octobre 2019

Alain Aylwin, président et éditeur de la Dépêche, nous raconte le 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue à l'écran, sur scène et en coulisses...

Lire la nouvelle
© Louis Jalbert 2019

L’ATMOSPHÈRE DU FESTIVAL AU JOUR LE JOUR – JOUR 5 – MERCREDI 30 OCTOBRE 2019

30 octobre 2019

Alain Aylwin, président et éditeur de la Dépêche, nous raconte le 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue à l'écran, sur scène et en coulisses...

Lire la nouvelle