POUR VOUS METTRE EN APPÉTIT AVANT LE GRAND DÉVOILEMENT !

L’AFFICHE DE L’ESPACE COURT 2020

L’ourse nous donne la force

L’Espace court  fête ses 18 ans cette année! Pour illustrer l’occasion, la designer graphique Stéphanie Cloutier, a interprété à sa façon la thématique apportée par Frank Polson pour l’affiche officielle du Festival. Ainsi, on y retrouve  des similarités au niveau des couleurs, de la typographie, des arbres et de l’ourse qui rappelle  la même idée de courage et de protection.

« L’affiche est beaucoup plus douce, quand on la compare à celles des années précédentes qui se voulaient aussi provocantes que les films de la programmation d’Espace court. De cette manière, je voulais appliquer un baume de douceur sur cette année qui n’épargne personne » explique Stéphanie Cloutier, conceptrice de l’affiche.

Directement dans votre salon!

Puisqu’Espace court  n’aura pas lieu en salle cet automne, il propulsera sa 18e programmation uniquement sur le Web! Le grand avantage de cette adaptation est que l’événement permettra à l’ensemble du public québécois de suivre cette édition puisque les visionnements se feront sur le site de La Fabrique Culturelle, lafabriqueculturelle.tv. Ainsi, deux blocs d’excellents courts métrages seront présentés au public, le premier sera en ligne à partir du jeudi 29 octobre à 20 h et le deuxième à partir du vendredi 30 octobre à 20 h. Les deux blocs seront disponibles pour une écoute en ligne, dans le confort de votre foyer, jusqu’à la fin du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, le 5 novembre.

Notre programmation demeure fidèle à son habitude avec le meilleur des courts métrages québécois. Passant d’un extrême à l’autre, ces films ambitieux vous feront vivre toute une gamme d’émotions. Comme toujours, nous faisons place au travail des créateurs émergents qui n’hésitent pas à sortir des sentiers battus. De quoi vous mettre dans le bain du 39e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, directement dans votre salon.

9 films à voir, revoir et re-revoir !

BLOC 1

Disponible du 29 octobre, 20 h, au 5 novembre

ROSELINE COMME DANS LES FILMS, de Sara Bourdeau

RECRUE, de Pier-Philippe Chevigny

THE GENTLE ART OF VIOLENCE, d’Andrew Przybytkowski

REGRET, de Santiago Menghini

FOUND ME, de David Findley

 

BLOC 2

Disponible du 30 octobre, 20 h, au 5 novembre

VIGILE, de Xavier Beauchesne-Rondeau

FONDATIONS, de Matthew Fournier

JEEP BOYS, d’Alec Pronovost

LANDGRAVES, de Jean-François Leblanc

Tous les courts métrages sont éligibles au Prix Télé-Québec, une bourse en argent de 1 000 $, ainsi qu’au Prix Spira, 10 000$ en valeur de location d’équipement ou de service de postproduction.

Présenté en collaboration avec          

 

Rendez-vous directement sur la page d’accueil de la Fabrique culturelle, au :  lafabriqueculturelle.tv

 

– 30 –

Sources :

Claudelle Rivard
Louis Dallaire
communication@festivalcinema.ca
819 762-6212

Récemment

Le 39e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue : Pari gagné!

17 novembre 2020

Déjà quelques jours se sont écoulés depuis que s’est clôt le 39e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue. Cette année, les festivaliers, bénévoles, membres de l’équipe et partenaires ont fait preuve d’une belle capacité d’adaptation et de créativité pour nous permettre de vivre ce Festival qui était à la fois différent et merveilleusement joyeux. Nous nous remémorons les bons coups de cette année.

Lire la nouvelle

Les lauréats du 39e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue en salle

6 novembre 2020

Le 39e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue vient de se terminer. La cérémonie de clôture a été présentée sur la page Facebook du Festival, afin que toutes et tous puissent la regarder en toute sécurité, dans le confort de leur foyer.

Lire la nouvelle
Crédit photo Christian Leduc

DOUBLE SOIRÉE DE CLÔTURE : L’ÉMOTION À SON PAROXYSME

5 novembre 2020

Pour la première fois en 39 ans, c’est un film 100 % régional qui clôturait l’événement. Le documentaire de Rachelle Roy, DANSER SOUS LA PLUIE, tourné à partir de son téléphone cellulaire, nous dévoile, sans filtre, son combat contre le cancer du sein, des premiers jours suivant son diagnostic jusqu’à sa guérison.

Lire la nouvelle