Le 38e Festival déploie ses ailes

Soirée d’ouverture

En grande première mondiale :  de la réalisatrice Micheline Lanctôt,

UNE MANIÈRE DE VIVRE

 « Quand le désir détermine le bien »

© Louis Jalbert 2019

 

Rouyn-Noranda, 22 aout 2019 – Le samedi 26 octobre, dans le cadre de sa 38e soirée d’ouverture, le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue accueillera la première mondiale du film UNE MANIÈRE DE VIVRE, une production québécoise de la réalisatrice Micheline Lanctôt. Ce long métrage présente des personnages dont le désir de devenir une nouvelle personne se transformera en véritable quête.

 

Débutant sa carrière dans le cinéma d’animation, la réalisatrice Micheline Lanctôt se retrouve ensuite devant la caméra où elle embrasse une carrière bien remplie. Passant de l’écriture à la réalisation, elle se promènera entre ses multiples professions selon ses différents projets. L’homme à tout faire, Sonatine et Pour l’amour de Dieu en sont de bons exemples. À la télévision, on la connait, entre autres, pour ses rôles dans Unité 9 et dans O’.

 

Mettant en vedette Laurent Lucas (Haut les cœurs!, Harry, un ami qui vous veut du bien, Sur la trace d’Igor Rizzi et Contre-enquête),  Rose-Marie Perreault (Le monstre, La chute de l’empire américain, Nous sommes Gold, La Bolduc et Les faux tatouages) et Gabrielle Lazure (Passer l’hiver, Un heureux événement et Arbitrage), cette distribution propose des personnages imparfaits qui tentent de bâtir leur propre morale humaine.

 

UNE MANIÈRE DE VIVRE raconte l’histoire de Joseph, un spécialiste de Spinoza, qui enseigne dans une université en Belgique. Invité à Montréal pour participer à une table ronde sur ce sujet philosophique, sa vie se trouve chamboulée à la suite de sa rencontre avec Gabrielle, jeune femme boulimique et escorte de luxe dans les grands hôtels.

 

« Micheline Lanctôt conte cette histoire avec un langage unique. Il s’agit d’un film sur le destin de trois personnages qui se rencontrent dans un carrefour et qui se mettent en quête d’une manière de vivre », partage Jacques Matte, président du Festival. « Nous sommes fiers de présenter en première mondiale ce onzième long métrage de fiction de Micheline Lanctôt, une des grandes artistes du Québec contemporain », conclut-il.  

 

Le film est produit par André Gagnon pour Lycaon Pictus avec la participation financière de la SODEC, de Téléfilm Canada et des programmes de crédit d’impôt provincial et fédéral. Distribution : Maison 4 :3.

*****

En fermeture

en première Nord-Américaine

LES PLUS BELLES ANNÉES D’UNE VIE

de Claude Lelouch

« Tant et aussi longtemps que le cœur se souvient »

 

 

Le jeudi 31 octobre lors de la soirée de clôture du Festival sera projeté en première Nord-Américaine le film LES PLUS BELLES ANNÉES D’UNE VIE du réalisateur Claude Lelouch.

 

LES PLUS BELLES ANNÉES D’UNE VIE a été présenté hors compétition à Cannes. Ce film se veut une suite, 53 ans plus tard, du film UN HOMME ET UNE FEMME, où les personnes se rencontrent et se découvrent à nouveau. Il raconte l’histoire d’un homme et d’une femme qui ont vécu une magnifique histoire d’amour dans leurs jeunes années. Désormais rattrapé par la vie, l’ancien pilote se perd sur les chemins de sa mémoire. Son fils retrouvera celle qui hante toujours l’esprit de son père, afin de l’aider à récupérer ses souvenirs. Anne et Jean-Louis reprendront leur histoire là où ils l’avaient laissée.

 

Le réalisateur Claude Lelouch a abandonné ses études pour réaliser des reportages dans le monde entier. Après avoir tourné plusieurs courts métrages, il fonde sa compagnie de production Les Films 13.  Un homme et une femme est le film qui le lancera en France, mais également dans de nombreux pays. Il a désormais une cinquantaine de longs métrages à son actif.

 

La distribution réunit Jean-Louis Trintignant (Happy End, Amour, Z et Un homme et une femme), Anouk Aimée (La Dolce Vita, 8 Femmes ½, Lola et Un homme et une femme), Marianne Denicourt (Guyane, Médecin de campagne et Hippocrate), Souad Amidou (Un homme et une femme et P’tit Con) et Antoine Sire (Un homme et une femme) dans une romance comme seul Lelouch sait nous en concocter.

 

Le film est produit par Les Films 13 et distribué par AZ Films.

*****

Production 100 % abitibienne!

En première mondiale, représentation gratuite le samedi 26 octobre en après-midi

LES CHIENS-LOUPS

de Dominic Leclerc

avec Alexandre Castonguay

 « Qui du chien ou du loup sommes-nous? »

© Louis Jalbert 2019

 

L’an dernier, le samedi en après-midi, le Festival invitait le public à une projection spéciale gratuite du film de Sophie Dupuis, CHIEN DE GARDE. À la suite du grand succès de l’activité, le Festival remet ça cette année!

 

Ainsi, le samedi 26 octobre à 14 heures sera présenté en première mondiale le film LES CHIENS-LOUPS, du réalisateur Dominic Leclerc, et elle sera aussi offerte gratuitement en réservant votre place à compter du 13 septembre (via la billetterie régulière du Festival).

 

LES CHIENS-LOUPS est un film documentaire qui interroge l’ambiguïté des rangs sociaux et les limites de la liberté par l’entremise de la démarche du comédien, Alexandre Castonguay, qui travaille une fable de Jean de La Fontaine avec les élèves d’une école primaire. Il incarnera la liberté artistique au sein d’un cadre scolaire alors que les murs de l’école renferment des codes, des paradigmes, des règles.

 

Après avoir réalisé des reportages partout au Québec dans le cadre du concours Müvmedia, le réalisateur Dominic Leclerc s’installe dans sa région natale et signe plusieurs œuvres numériques (projections architecturales, vidéos d’arts, projections scénographiques), œuvrant autant comme réalisateur et directeur de la photographie que comme monteur sur des œuvres très variées. Il est l’auteur du très beau documentaire ALEX MARCHE À L’AMOUR, présenté au 32e Festival en  2013.

 

Dans le cadre du programme La culture à l’école, Alexandre Castonguay a été invité à réaliser une résidence d’artiste de six mois à l’école primaire Notre-Dame-de-Protection de Rouyn-Noranda. Rapidement, Alexandre Castonguay et Dominic Leclerc ont réalisé que les ateliers fonctionnaient bien et qu’il s’agissait d’un magnifique sujet de documentaire. Les deux projets se sont donc imposés l’un à l’autre. C’est la fable Le loup et le chien de Jean de La Fontaine qui a nourri les différents ateliers. Remplis de sens et de poésie, les enfants apportent leur propre vision de la liberté et de l’inégalité sociale au fil des diverses réflexions. Le quartier lui-même devient un personnage du film en présentant des jeunes provenant de réalités sociales opposées cohabitant dans une même école. Le film apporte aussi une réflexion sur la présence d’un artiste à l’école au même titre que tout autre professionnel et de l’intérêt que cela pourrait présenter. « Ce film pose beaucoup plus de questions qu’il n’apporte de réponses et c’est en cela, je trouve, que réside sa force », explique le réalisateur Dominic Leclerc.

 

Nous espérons vous rencontrer lors de la première de ce film participatif pas banal, aboutissement de cette merveilleuse aventure d’Alexandre Castonguay avec tous les participants de l’école primaire Notre-Dame-de-Protection de Rouyn-Noranda.

*****

BRUNCH-CONFÉRENCE  AVEC JEAN-MARC VALLÉE

© Anne Marie Fox 2019

 

Le traditionnel brunch-conférence se tiendra le dimanche 27 octobre à 11 heures et accueillera Jean-Marc Vallée, réalisateur de C.R.A.Z.Y., Victoria : les jeunes années d’une reine, Café de Flore, Dallas Buyers Club, Wild et Demolition, qui partagera sur ses différentes expériences sur le métier et son amour du cinéma. Jean-Marc Vallée réalise également pour la télévision avec Big Little Lies, gagnant de quatre Golden Globes, et Sharp Objects. Artiste généreux, il saura assurément captiver son auditoire.

 

La conférence sera animée par le cinéaste abitibien Martin Guérin et se tiendra au Centre de congrès de Rouyn-Noranda, au 41, 6e Rue, Rouyn-Noranda, au coût de 25 $ incluant le brunch. Un événement qui régalera autant vos papilles que votre esprit!

*****

Une 2e collaboration avec Frank Polson

créateur de l’œuvre à l’origine de l’affiche du 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue :

« Loon Mating Call »

© Louis Jalbert 2019

 

À la suite de la fructueuse association avec l’artiste Anishnabe de renom Frank Polson, le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue réitère l’expérience.

 

Frank Polson est un artiste algonquin de la communauté de Long Point First Nation au Témiscamingue. Il a consacré plusieurs années de sa vie à développer un style respectant la tradition tout en étant contemporain. Son travail est reconnu et fort apprécié dans la région et bien au-delà de nos frontières.

 

« C’est en regardant les productions de l’année de Frank Polson que l’équipe est tombée en amour avec l’œuvre Loon Mating Call, qui est l’inspiration de l’affiche. Le huard, qui y est représenté, est une autre bête lumineuse de notre environnement. L’énergie et l’élan que l’on retrouve dans l’œuvre définissent parfaitement le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue qui tente toujours de s’envoler, de s’élever vers quelque chose de plus grand. Il faut dire que Frank est un ami du Festival », déclare Louis Dallaire, cofondateur du Festival. De nouveau cette année, le travail graphique de l’affiche a été réalisé par Stéphanie Cloutier de LEBLEU.

*****

Les partenaires financiers et les collaborateurs du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue

« Prêts à nous donner des ailes »

© Louis Jalbert 2019

 

Le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, c’est bientôt 38 années de festivités et des milliers de films présentés aux cinéphiles fidèles et diversifiés. C’est aussi près de quatre décennies d’audace et d’expériences qui sont récompensées par une reconnaissance du public et une notoriété au cœur de l’industrie.

 

« C’est grâce au travail d’équipe qui unit les bénévoles, les collaborateurs, l’équipe en place et nos précieux partenaires sous une même vision que le Festival peut nourrir les ambitions qui sont siennes aujourd’hui. Le Festival est l’acteur culturel, touristique et économique que l’on connait grâce à cette collectivité », explique Guy Parent, cofondateur du Festival.

 

Merci à tous ces gens de cœur pour leur fidélité et leur passion qui donnent des ailes au Festival.

 

 

LES PARTENAIRES FINANCIERS 2019

Présentateur officiel

Hydro-Québec

 

Partenaires Producteurs

Ville de Rouyn-Noranda

Desjardins

Bell Média

 

Partenaires Réalisateurs

Télé-Québec

Fonderie Horne, une compagnie Glencore

Télébec

LEBLEU communication humaine

TVA A-T, une chaîne du groupe RNC MEDIA

Le Citoyen

Journal de Montréal

Cogeco

Radio-Canada

 

Partenaires Acteurs principaux

Air Canada Express

Impression Plus

Deloitte

Quality Inn

Énergie

TVC9

Les Autobus Maheux

Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

 

Partenaires Acteurs de soutien

Projecson

Sleeman

L’Indice bohémien

 

Collaborateurs

Théâtre du Cuivre

Bibliothèque municipale de Rouyn-Noranda

Communication Pomerleau

La Dépêche

Caïn Lamarre

Les Offices jeunesse internationaux du Québec

Mme Émilise Lessard-Therrien, Députée de Rouyn-Noranda–Témiscamingue

Mme Suzanne Blais, Députée d’Abitibi-Ouest

 

Subventionnaires

Téléfilm Canada

Société de développement des entreprises culturelles (SODEC)

Tourisme Québec

Ministère de la Culture et des Communications du Québec

Emploi d’été Canada

Tourisme Abitibi-Témiscamingue

*****

 

Les forfaits pour assister au Festival seront en vente dès le 5 septembre et vous pouvez désormais les consulter sur notre site Internet.

 

Les passeports ainsi que les billets pour les soirées d’ouverture, de clôture et l’après-midi gratuite du samedi seront disponibles dès le 13 septembre sur le site Internet du Festival, sur ticketacces.net et au Théâtre du cuivre de Rouyn-Noranda.

*****

La programmation complète sera dévoilée lors de la 2e conférence de presse le 10 octobre à 16 h 30.

 

Pour connaitre tous les détails, visitez le festivalcinema.ca.

 

Rendez-vous du 26 au 31 octobre 2019 pour le 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue et les 24 et 25 octobre 2019 pour le 17e Espace Court.

 

– 30 –

 

Sources :

 

Claudelle Rivard

Louis Dallaire

communication@festivalcinema.ca

819 762-6212

 

Récemment

© Louis Jalbert 2019

Une édition électrisante

4 novembre 2019

Le 31 octobre avait lieu la cérémonie de clôture du 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.

Lire la nouvelle
© Louis Jalbert 2019

L’ATMOSPHÈRE DU FESTIVAL AU JOUR LE JOUR – JOUR 6 – JEUDI 31 OCTOBRE 2019

31 octobre 2019

Alain Aylwin, président et éditeur de la Dépêche, nous raconte le 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue à l'écran, sur scène et en coulisses...

Lire la nouvelle
© Louis Jalbert 2019

L’ATMOSPHÈRE DU FESTIVAL AU JOUR LE JOUR – JOUR 5 – MERCREDI 30 OCTOBRE 2019

30 octobre 2019

Alain Aylwin, président et éditeur de la Dépêche, nous raconte le 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue à l'écran, sur scène et en coulisses...

Lire la nouvelle