À surveiller

Ambiance, Théâtre du Cuivre © Louis Jalbert 2018

SAMEDI 27 OCTOBRE 2018 – L’ATMOSPHÈRE DU FESTIVAL AU JOUR LE JOUR À L’ÉCRAN, SUR SCÈNE, EN COULISSE… PARTOUT

28 octobre 2018

La première mondiale du long métrage L'AMOUR fut l'occasion pour les artisans du film, présents à cette 37e Soirée d'ouverture du Festival, de recevoir une première ovation publique et les premières réactions de cinéphiles. Longuement, à différents endroits dans le foyer du Théâtre du cuivre, les acteurs Paul Doucet et Pierre-Luc Lafontaine, ainsi que le réalisateur Marc Bisaillon, la productrice Christine Falco et le distributeur de Filmoption International Andrew Noble, ont pu échanger avec les festivaliers.

Lire la nouvelle

Rouyn-Noranda est complètement cinéma !

17 octobre 2018

Du 27 octobre au 1er novembre, le Festival du cinéma international en Abitibi- Témiscamingue occupe la ville avec une multitude d’activités.

Lire la nouvelle

Toujours aussi pertinent, percutant et divertissant!

12 octobre 2018

Pour une 37e année, le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue est très fier de sa programmation d’oeuvres cinématographiques provenant des 4 coins de la planète. En incluant l’Espace court, une impressionnante sélection de courts, moyens et longs métrages sera présentée durant les 8 jours de cette grande fête du cinéma.

Lire la nouvelle

Le Festival dévoile ses têtes d’affiche

23 août 2018

Une 37e édition audacieuse et authentique. Le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue dévoile la première mondiale d’un film québécois en ouverture, d’une grande comédie française acclamée à Cannes en clôture et sa toute nouvelle affiche signée par un un artiste Anishnabe de renom.

Lire la nouvelle

Les lauréats 2017

2 novembre 2017

Ce soir avait lieu la cérémonie de clôture du 36e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue. Lors des 6 derniers jours, le Festival a offert aux festivaliers une programmation de haut calibre qui a su émouvoir et susciter la réflexion. La programmation offrait 37 premières en plus d’une panoplie d’activités courue par le public.

Lire la nouvelle
Bloc 9, 1er novembre, Théâtre du Cuivre © Hugo Lacroix

L’atmosphère du Festival au jour le jour en scène, en coulisse…

2 novembre 2017

Parallèlement aux projections du Festival lui-même, des activités sont organisées à l'extérieur pour des publics différents : à Montréal, la Cinémathèque québécoise a organisé un 5 à 7 le 23 octobre autour de la projection du documentaire Le Peuple invisible de Richard Desjardins et Robert Monderie, tandis qu'à Rouyn-Noranda, le Festival projette chaque année depuis sept ans, un film susceptible d'intéresser des aînés en résidences et qui ne peuvent venir au Théâtre du cuivre.

Lire la nouvelle

L’atmosphère du Festival au jour le jour en scène, en coulisse…

2 novembre 2017

En début de soirée était projeté le film Y'est où le paradis? accompagné d'une bonne délégation de ses artisans. La comédienne Marine Johnson, le scénariste Bertrand Lachance et le réalisateur Denis Langlois. Ce dernier a expliqué aux spectateurs à quel point ils sont super contents d'être ici ce soir : « C'est la première québécoise. C'était important ...

Lire la nouvelle
Bloc 6, Théâtre du Cuivre © Louis Jalbert

L’atmosphère du Festival au jour le jour en scène, en coulisse…

1 novembre 2017

Pour terminer cette 3e journée de festival, un film belge en première mondiale : Many Heavens. Déjà là, il y avait de quoi intriguer ceux qui s'étaient surtout déplacés pour voir en début de soirée l'adaptation cinématographique de l'autobiographie de Félix Leclerc. « Est-ce que je reste pour ce film en version néerlandaise avec sous-titres en français? », se demandaient bien des spectateurs.

Lire la nouvelle
Bloc 8, Théâtre du Cuivre © Hugo Lacroix

L’atmosphère du Festival au jour le jour en scène, en coulisse…

1 novembre 2017

De nombreux invités accompagnaient le long métrage Burn out pour sa première nord-américaine mardi soir au Théâtre du cuivre : les comédiens Emmanuel Auger, Paul Dion et Jézabel Drolet, ainsi que la productrice Louise Sabourin. Mais c'est d'abord le réalisateur Michel Jetté qui a prit la parole : « Merci d'être là. Ça nous touche beaucoup. D'autant plus que, bien qu'il ait été tourné dans la région de Montréal, Burn out est né en Abitibi-Témiscamingue. En fait, dans le coin de la région de Macamic. Je tiens donc à saluer les gens de la région de Macamic qui seraient ici ce soir. »

Lire la nouvelle
Jean-Claude Labrecque

L’atmosphère du Festival au jour le jour en scène, en coulisse…

31 octobre 2017

« C'est un temps idéal pour le cinéma, mais il faut s'y rendre! », commentait un festivalier lundi alors qu'une fine couche de neige recouvrait désormais le sol de Rouyn-Noranda.

Lire la nouvelle
Bloc 3, Petit Théâtre du Vieux Noranda © Louis Jalbert

L’atmosphère du Festival au jour le jour en scène, en coulisse…

30 octobre 2017

Le réalisateur français Olivier Ayache-Vidal était déjà venu au Festival nous présenter son film Les grands esprits. Cette fois-ci, il est de retour parmi nous, accompagnant son premier long métrage Les grands esprits. Avec lui sur scène dimanche soir pour la première nord-américaine de cette comédie dramatique, un habitué du Festival, le distributeur d'Axia Films Armand Lafond et le comédien François Petit-Perrin.

Lire la nouvelle
Antoine Olivier Pilon et Alice Morel-Michaud, ouverture officielle Festival, Théâtre du Cuivre © Louis Jalbert

L’atmosphère du Festival au jour le jour en scène, en coulisse…

29 octobre 2017

Tournée en partie en Abitibi-Témiscamingue, les attentes étaient élevées envers le long métrage Junior Majeur présenté en première mondiale comme film d'ouverture du 36e Festival. De toute évidence, les espoirs ont été dépassés. Les gens ont été agréablement surpris. Ils ont réagi aux références locales en riant.

Lire la nouvelle